Etats-Unis : Barack Obama n'aime pas les selfies

Lors du premier sommet de sa fondation à Chicago, mardi, l'ancien président a révélé qu'il n'aimait pas ce genre de photographies, qui l'empêchaient d'avoir "une vraie conversation" avec le public.

L\'ancien président américain Barack Obama lors du sommet de sa fondation à Chicago, le 1er novembre 2017.
L'ancien président américain Barack Obama lors du sommet de sa fondation à Chicago, le 1er novembre 2017. (CHARLES REX ARBOGAST/AP/SIPA)

"Pour Michelle et moi, cela peut sembler insignifiant, mais ça ne l'est pas. Pas de selfies." Lors du premier sommet de sa fondation à Chicago, mardi 31 octobre, Barack Obama a déclaré qu'il n'aimait pas les selfies, et ne souhaitait pas qu'on le sollicite pour en faire lors de cet événement.

"L'une des choses les plus bizarres lorsque j'étais président, c'est que les gens ne me regardaient pas dans les yeux, ne me serraient plus la main. Ils m'approchaient plutôt comme ça ou comme ça. Ça a l'air banal, mais ça ne l'est pas.", a-t-il décrit, mimant des gestes comme pour prendre un selfie.

Un geste nuisible aux "conversations"

Devant quelque 500 participants, le président est aussi revenu sur le rôle des réseaux sociaux, sur lesquels de nombreux selfies sont postés, et précisé qu'ils ne devraient pas empêcher les vraies rencontres et conversations. "Si ça vous empêche d'avoir une conversation (...) parce que vous êtes trop occupés à essayer de prendre une photo, alors je pense que d'une certaine façon vous contribuez à ce qui nous sépare.", reprend le Huffington Post.

En 2014, la Maison Blanche avait évoqué leur interdiction avec Barack Obama après qu'un joueur de l'équipe de baseball des Red Sox eut pris un selfie avec l'ancien président, pour la promotion d'un téléphone Samsung, rappelle le Wall Street Journal (en anglais).

Lors d'une rencontre à la Maison Blanche, David Ortiz, un des joueurs des Red Sox avait offert un maillot et pris un selfie aux côtés du président et posté la photo sur son compte Twitter. "En général, la Maison Blanche s'oppose à l'utilisation de l'image du président pour des motifs commerciaux", avait commenté le porte-parole de la Maison Blanche. "Et nous nous opposons à cela dans le cas actuel."