Colis piégés : Donald Trump évoque des "actes terroristes" qui doivent être "punis"

Quelques heures après l'arrestation d'un suspect en Floride, le président américain a réagi lors d'un meeting vendredi soir.

Le président américain Donald Trump, le 26 octobre 2018, à Charlotte (Caroline du Nord).
Le président américain Donald Trump, le 26 octobre 2018, à Charlotte (Caroline du Nord). (SEAN RAYFORD / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

"La violence politique ne doit jamais être autorisée en Amérique." Ces mots sont ceux de Donald Trump. Lors d'un meeting en Caroline du Nord, vendredi 26 octobre, le président américain a qualifié d'"actes terroristes" l'envoi de colis piégés à plusieurs de ses opposants politiques. Il demande que ces actions soient "punies dans la mesure permise par la loi", alors qu'un suspect a été inculpé.

A une dizaine de jours des élections de mi-mandat, le locataire de la Maison Blanche a également promis de faire "tout ce qui est en [s]on pouvoir pour arrêter" cette violence politique.

Identifié grâce à ses empreintes digitales

Cette prise de parole de Donald Trump est intervenue quelques heures après l'arrestation d'un homme de 56 ans dans la ville de Plantation, en Floride. Ce sympathisant pro-Trump aux nombreux antécédents judiciaires est soupçonné d'être derrière cette série d'envois de colis piégés. Il a été identifié grâce à ses empreintes digitales et son ADN, retrouvés sur au moins un des paquets. Inculpé de cinq chefs d'accusation, il risque jusqu'à 58 ans de prison.