Tuerie d'Orlando : Trump met le feu aux poudres, Clinton tente de l'éteindre

La fusillade d'Orlando pourrait marquer un tournant dans la campagne présidentielle américaine.

France 3

Dans ce contexte électoral, cette tragédie qui a fait 49 morts s'est violemment politisée. Donald Trump a frappé fort le premier. Il a fustigé la faiblesse supposée des démocrates Obama et Clinton, coupables d'avoir provoqué la faillite de la politique d'immigration des États-Unis. Le républicain a répété qu'il voulait interdire l'entrée sur le territoire américain à toute personne de confession musulmane.

Clinton cherche l'apaisement

Hillary Clinton a voulu se démarquer et faire passer un message de compassion à l'égard de la communauté homosexuelle, préserver l'unité du peuple américain, ne pas stigmatiser les musulmans en particulier et mieux contrôler les armes à feu. C'est aux Américains de choisir, mais nul doute que la tuerie d'Orlando va profondément marquer cette campagne électorale déjà très polarisée.

Le JT
Les autres sujets du JT