Cet article date de plus de huit ans.

Présidentielle américaine : Hillary Clinton a été entendue par le FBI au sujet de l'affaire de ses e-mails

De 2009 à 2013, alors qu'elle était secrétaire d'Etat, la candidate démocrate à la Maison Blanche a utilisé une adresse e-mail personnelle pour ses activités professionnelles. Ce que la loi américaine ne permet pas. 

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Hillary Clinton, le 28 juin 2016, à Hollywood (Californie). (ROBYN BECK / AFP)

Hillary Clinton a été sommée de donner des explications sur l'affaire de ses e-mails. La candidate démocrate à l'élection présidentielle américaine a été entendue, samedi 2 juillet, par le FBI dans le cadre de l'enquête sur son utilisation d'une messagerie privée lorsqu'elle était secrétaire d'Etat. La candidate "a livré un témoignage volontaire ce matin au sujet de l'arrangement concernant ses e-mails lorsqu'elle était secrétaire" d'Etat, a indiqué un de ses porte-parole.

Une affaire qui plombe sa campange

De 2009 à 2013, alors qu'elle était secrétaire d'Etat, la candidate démocrate à la Maison Blanche a utilisé une adresse e-mail personnelle pour ses activités professionnelles. Pourquoi est-ce problématique ? La loi fédérale prévoit que toutes les correspondances officielles entre personnalités soient archivées et conservées. Elles doivent donc se faire avec une messagerie officielle. 

Hillary Clinton a expliqué à avoir eu recours à une adresse personnelle pour des raison pratiques. "Ça lui a permis de joindre des gens rapidement et de rester régulièrement et plus facilement en contact avec sa famille et ses amis, étant donné ses nombreux voyages", peut-on lire sur son site de campagne (en anglais).

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.