Etats-Unis : le mode d'emploi du troisième débat entre Donald Trump et Hillary Clinton

Les deux candidats vont s'affronter pour la dernière fois cette nuit, trois semaines avant l'élection présidentielle américaine. Le débat sera diffusé en direct sur franceinfo.

Les candidats Donald Trump et Hillary Clinton lors du second débat de l\'élection présidentielle américaine, à Saint-Louis (Missouri), le 9 octobre 2016.
Les candidats Donald Trump et Hillary Clinton lors du second débat de l'élection présidentielle américaine, à Saint-Louis (Missouri), le 9 octobre 2016. (MANDEL NGAN / AFP)

C'est le troisième et dernier round. Hillary Clinton et Donald Trump se font face dans la nuit du mercredi 19 au jeudi 20 octobre à Las Vegas, dans le Nevada, pour le troisième débat de la présidentielle américaine. Franceinfo vous dit comment ne rien rater de ce moment-clé de la campagne, à trois semaines du scrutin.

Quand et comment regarder le débat ?

Une nouvelle fois, il va falloir vous lever en pleine nuit pour suivre la joute entre les deux candidats à la présidentielle américaine. Hillary Clinton et Donald Trump se feront face à l'université du Nevada, à Las Vegas, à partir de 21 heures (heure de la côte est des Etats-Unis). En France, il faudra donc régler votre réveil à 3 heures du matin pour ne rien rater de cette confrontation.

Le débat sera retransmis et traduit en simultané sur France 24, sur franceinfo (canal 27 de la TNT) ainsi que sur notre site. Nos journalistes suivront les échanges et répondront à vos questions dans le live tout au long de la nuit. N'hésitez pas à leur envoyer vos questions dès maintenant !

Qui y participera ?

Seuls Hillary Clinton et Donald Trump participeront à ce débat, comme lors des deux premières confrontations. Les deux "petits" candidats, l'écologiste Jill Stein et le libertarien Gary Johnson, ne sont pas parvenus à obtenir plus de 15 % d'intentions de vote dans les sondages, condition sine qua non pour prendre part aux débats présidentiels.

Comment s'organiseront les échanges ? 

Ce troisième débat sera similaire au premier : les deux candidats s'affronteront debout, derrière un pupitre, pendant une émission d'une heure et demi environ (et sans coupure publicitaire). Six thèmes seront abordés par séquences de 15 minutes : la dette publique et les grands programmes sociaux, l'immigration, l'économie, la Cour suprême, les "points chauds" internationaux, et enfin l'aptitude à exercer la fonction présidentielle.

Chaque candidat disposera de deux minutes pour répondre à une question posée par le modérateur en début de séquence, puis pourra à nouveau prendre la parole pour répondre aux arguments de son adversaire. Le reste du temps imparti permettra de développer le thème abordé, précise Politico (en anglais).

Qui sont les invités du débat ?

Les deux candidats à la présidentielle ont invité des personnalités à assister au débat dans le public. Hillary Clinton aura le soutien de deux milliardaires : Meg Whitman, la PDG du groupe informatique Hewlett-Packard, et Mark Cuban, le propriétaire du club de basket-ball les Dallas Mavericks.

Donald Trump pourra compter sur la présence dans le public du demi-frère de Barack Obama, Malik, selon CNN (en anglais). Le candidat républicain a également invité Patricia Smith, la mère de Sean Smith, l'un des soldats morts lors de l'attaque du consulat américain à Benghazi (Libye). Les opposants de Hillary Clinton l'avaient accusée de négligence dans cette affaire et d'avoir menti sur les événements.

Qui jouera le rôle du modérateur ?

Chris Wallace, qui officie sur la chaîne conservatrice Fox News, sera chargé d'arbitrer les échanges entre les deux candidats. Selon Politico, le journaliste politique est connu pour interroger sans ménagement les démocrates comme les républicains.

Le journaliste politique Chris Wallace lors d\'un débat pour la primaire du parti républicain, à Detroit (Michigan, Etats-Unis), le 3 mars 2016.
Le journaliste politique Chris Wallace lors d'un débat pour la primaire du parti républicain, à Detroit (Michigan, Etats-Unis), le 3 mars 2016. (CARLOS OSORIO / AP / SIPA)

Que peut-on attendre de cette nouvelle confrontation ?

Donald Trump est au pied du mur. Les révélations sur ses propos obscènes qu'il a tenus en 2005 ont sérieusement entaché son image. Plusieurs membres du parti républicain et de généreux donateurs lui ont retiré leur soutien après la publication de cet enregistrement. A vingt jours de l'élection présidentielle, le candidat républicain accuse plus de 8 points de retard dans les sondages. Il ne recueille que 40,7 % des intentions de vote à la date du 17 octobre, contre 48,9 % pour Hillary Clinton, selon le baromètre du Huffington Post.

Donald Trump risque donc une nouvelle fois de tout miser sur les attaques contre son adversaire démocrate. Il pourrait notamment affirmer, comme il l'a déjà fait ces derniers jours, que le scrutin est "truqué".

Hillary Clinton se trouve, elle, dans une position plus confortable : la plupart des observateurs considèrent qu'elle a remporté les deux premiers débats. La candidate démocrate pourrait donc se contenter d'éviter les faux pas lors de cette troisième passe d'armes, sans nécessairement chercher à attaquer Donald Trump, estime Fox News (en anglais). 

Cette stratégie lui permettrait d'appliquer une nouvelle fois la devise de Michelle Obama, devenue le slogan informel de la campagne démocrate : "When they go low, we go high" ("quand ils s'enfoncent, nous nous élevons"). Dans tous les cas, il s'agira de l'une des dernières occasions pour les deux candidats de convaincre les électeurs indécis de voter pour eux.