États-Unis : des colis suspects visent des démocrates

Les autorités américaines ont intercepté sept colis piégés mercredi 24 octobre. Ils étaient destinés à des personnalités démocrates, dont Hillary Clinton et Barack Obama. Donald Trump, lui, dénonce des actes "inacceptables" de "violence politique".

France 3

La police américaine est en état d'alerte mercredi 24 octobre. Des colis piégés contenant une bombe artisanale ont été envoyés au domicile de Barack Obama, à Washington et chez Hillary Clinton, à New York. La chaîne de télévision CNN a aussi reçu un colis piégé, contraignant les journalistes à évacuer les studios de Manhattan et continuer leur direct sur le trottoir. Un colis piégé est arrivé chez une sénatrice démocrate. Il a fallu envoyer un robot démineur pour neutraliser l'engin. L'ancien patron de la CIA, John Brennan, l'ancien ministre de la Justice de Barack Obama, Éric Holder, et le milliardaire George Soros, en ont également reçus. Tous ont un point commun : ils sont proches ou membres du Parti démocrate.

Les élections de mi-mandat début novembre

L'un des engins explosifs, très rudimentaires, est capables d'infliger de graves blessures. Ces envois de colis interviennent en pleine campagne électorale, à 15 jours des élections de mi-mandat. Mercredi soir, Donald Trump a condamné cette vague de menaces. Le président américain a promis que l'enquête en cours permettrait d'identifier les expéditeurs de ces colis piégés et de les traduire devant la justice américaine.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un démineur américain, le 24 octobre 2018 devant le Time Warner Building où se trouvent les locaux de CNN.
Un démineur américain, le 24 octobre 2018 devant le Time Warner Building où se trouvent les locaux de CNN. (TIMOTHY A. CLARY / AFP)