Cet article date de plus de trois ans.

Donald Trump : son fils rattrapé par le scandale

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Donald Trump : son fils rattrappé par le scandale
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

À la veille de son arrivée en France, Donald Trump doit faire face à de nouvelles accusations de collusion avec la Russie. Son fils a reconnu avoir rencontré pendant la campagne américaine une émissaire du gouvernement de Vladimir Poutine susceptible d'avoir des informations compromettantes sur Hillary Clinton. 

Les révélations sont tombées hier, mardi 11 juillet : en pleine campagne électorale, le fils aîné du président des États-Unis, Donald Trump Junior, a bien accepté l'aide d'une avocate russe proche du Kremlin afin de recueillir des informations contre Hillary Clinton. La presse s'apprêtait à diffuser ce scandale alors il l'a devancée en s'expliquant sur les réseaux sociaux puis à la télévision :  "Pour moi, c'était juste de la recherche, on était dans l'opposition, je me disais qu'ils avaient peut-être des preuves concrètes sur tout ce que j'entendais sur Hillary Clinton depuis des mois voire des années. Alors je voulais juste aller écouter, mais ça ne m’a mené nulle part". 

"Tout ça est très bizarre"

L'avocate en question, elle, nie tout en bloc. Mais la polémique sur l'ingérence russe de cette campagne est relancée jusque dans le camp républicain. "Tout ça est très bizarre", estime Lindsey Graham, sénateur républicain. "Cela montre qu'il était prêt à se faire aider des Russes. Il est peut-être novice en politique, il ne connait pas les règles, mais quand un gouvernement étranger propose de l'aide durant une campagne, la seule réponse possible est 'non'". Pour Donald Trump, cela ne pose pas de problème ; il s'est même félicité de l'opération transparence de son fils, qu'il a qualifié de "grand patriote".   

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.