Cet article date de plus de cinq ans.

États-Unis : les jeunes se mobilisent contre l'establishment

Publié
Durée de la vidéo : 4 min.
usa
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Donald Trump, qui a créé la surprise en s'imposant comme le candidat républicain à la présidentielle, a notamment mobilisé la jeunesse en quête de renouveau et de changement. Tout comme l'a fait Bernie Sanders dans le camp démocrate.

San Francisco est un nouvel eldorado. Les jeunes Américains suivent les traces des fondateurs de Google ou Facebook. Dylan Rhodes, diplômé d'une prestigieuse université, aurait pu décrocher un emploi stable et bien payé dans la Silicon Valley. Il a préféré tenter sa propre aventure en fondant une start-up. Comme la majorité des jeunes à San Francisco, il vit en colocation. Lors de la primaire en Californie, il a voté pour Bernie Sanders, un démocrate qui se définit comme socialiste. "Si vous êtes pauvres, vous n'avez pas accès à une bonne éducation. Ce n'est pas juste et ça crée des problèmes dans notre société", explique Dylan Rhodes.

Les jeunes défient Washington

En Oklahoma, dans un État de puits de pétrole, d'Églises et de ranchs, on aime la liberté d'être armé. Une terre républicaine où l'on votera Donald Trump sans hésitation en novembre. Dans la capitale de l'État, Joe Griffin est un trentenaire très occupé. Membre des jeunes républicains, il mène campagne depuis un an. Joe est sûr que le businessman milliardaire est l'homme qu'il faut pour les États-Unis. Chez les moins de 30 ans, les résultats des primaires américaines marquent une certaine défiance à l'égard de l'establishment politique de Washington, la jeunesse ne se sent pas forcément bien représentée et elle aspire au changement.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Présidentielle américaine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.