Violences à Gaza : condamnations presque unanimes de la communauté internationale

Les États-Unis bloquent la demande d'enquête indépendante réclamée par l'ONU après la mort de 55 Palestiniens tués hier par l'armée israélienne. Ces violences ont été condamnées par la communauté internationale.

Voir la vidéo
France 2

Des canons contre une foule armée de pierres et d'un cerf volant baptisé F16 et ce bilan qui n'a pas fini de monter : déjà 55 morts et 2400 blessés. Cette nuit à Istambul, des citoyens brûlent les drapeaux d'Israël et de l'allié américain. Ils sont des dizaines de milliers à l'unisson de leur président qui a décrété trois jours de deuil.

Conseil de sécurité de l'ONU à 16 heures

La Turquie est le seul pays avec l'Afrique du Sud à avoir rappelé son ambassadeur en Israël. D'autres capitales ont aussi des mots très durs. "Jour de honte" pour l'Iran, "Inexcusable" pour le Canada, "Inacceptable" pour la Norvège. Moscou propose une médiation alors qu'Emmanuel Macron a appelé le président palestinien et son voisin, le roi de Jordanie, condamnant les violences qu'il impute clairement aux forces armées israéliennes. Les diplomates à l'ONU ont demandé une enquête indépendante. Le texte est bloqué par les États-Unis. Le Conseil de sécurité de l'ONU se réunit à 16 heures.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des Palestiniens se rassemblent dans la bande de Gaza, près de la frontière avec Israël, pour manifester contre le transfert de l\'ambassade américaine à Jérusalem, le 14 mai 2018.
Des Palestiniens se rassemblent dans la bande de Gaza, près de la frontière avec Israël, pour manifester contre le transfert de l'ambassade américaine à Jérusalem, le 14 mai 2018. (IBRAHEEM ABU MUSTAFA / REUTERS)