Vins français : le soulagement des viticulteurs après le compromis trouvé au G7 sur la taxe Gafa

85 départements sont toujours en alerte sécheresse. La vigne souffre et les vendanges s'annoncent délicates. Les perspectives d'exportations restent floues, malgré l'assouplissement des propos de Donald Trump sur une éventuelle taxe américaine. 

FRANCE 3

À Saint-Jean-d'Ardières (Rhône), le ciel se dégage pour Pascal Dufaitre, viticulteur qui exporte 50 000 bouteilles chaque année vers les États-Unis. Ce dernier vivait dans l'angoisse depuis quelques mois, suite aux menaces de Donald Trump. Le président américain laissait entendre qu'il allait doubler les taxes sur le vin français. En marge du sommet du G7, il a rassuré les viticulteurs.

Les États-Unis, premier importateur de vin français

Un soulagement pour les viticulteurs, quand on sait que les États-Unis sont le premier importateur de vin français. De nouvelles taxes auraient durement frappé l'exploitation. Le revendeur new-yorkais du viticulteur se veut rassurant. Des tensions apaisées aux USA, mais du côté de l'outre-Manche, la menace du Brexit grandit, avec un risque d'augmentation des taxes. 6% de son Beaujolais est exporté au Royaume-Uni.

Le JT
Les autres sujets du JT
(PIERRE ANDRIEU / AFP)