Vins : fin des droits de douane pour les exportations vers les États-Unis

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Vins : fin des droits de douane pour les exportations vers les États-Unis
france 2
Article rédigé par
A.Etienne, R.Massini, V.Steib - France 2
France Télévisions

La taxe exceptionnelle pour exporter les bouteilles françaises aux États-Unis a été supprimée, mardi 15 juin. Les viticulteurs se réjouissent à l'idée de voir repartir leurs exportations. 

La bonne nouvelle est arrivée mardi 15 juin sur la boîte mail d'Anne Trimbach, viticultrice : "La présidente von der Leyen a indiqué aujourd'hui à la presse que les deux parties ont accepté de suspendre pendant cinq ans les droits de douane punitifs qu'ils s'infligent dans le cadre du contentieux Airbus-Boeing", lit-elle face aux équipes de France Télévisions. Autrement dit, la fin d'une taxe instaurée par Donald Trump en octobre 2019 envers l'Union européenne, et qui augmentait le prix des bouteilles de 25%. Les commandes passées après la date du 15 juin coûteront donc moins cher. "Les consommateurs seront ravis de pouvoir reboire tout ce qu'ils ne buvaient plus, parce que ça avait augmenté", explique Anne Trimbach. 

400 millions d'euros de chiffre d'affaires en moins

Un moyen de retrouver de la compétitivité, car les États-Unis sont les principaux clients de ce domaine alsacien : 35% de sa production y est exportée. "On peut se dire que pendant quatre ans, on va être relativement plus confiants", ajoute la viticultrice. Pour parvenir à ces négociations, l'Union européenne a demandé conseil à des experts. Parmi eux, Pierre Bernhard, viticulteur sur le domaine Bernhard et Reibel. "C'est un très bon pas, estime-t-il. Parce que déjà, ça va permettre à un certain nombre de viticulteurs de repartir sur le marché export." Selon l'interprofession des vins de Bordeaux (Gironde), l'ensemble des vins français aurait perdu 400 millions d'euros de chiffre d'affaires à cause de cette taxe. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Donald Trump

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.