Cet article date de plus de cinq ans.

Vidéo Présidentielle américaine : une actrice porno accuse Trump de lui avoir proposé une relation sexuelle tarifée

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Une actrice porno accuse Trump de proposition de relation sexuelle tarifée
FRANCEINFO
Article rédigé par
France Télévisions

Le candidat républicain à la présidentielle américaine a réfuté ces nouvelles accusations, samedi.

Nouveau coup dur pour Donald Trump. Une actrice porno américaine a accusé, samedi 22 octobre, le candidat républicain à la présidentielle américaine de lui avoir proposé une relation sexuelle tarifée. Elle a précisé que le milliardaire lui avait offert 10 000 dollars pour le rejoindre dans sa chambre d'hôtel.

Lors d'une conférence de presse à Los Angeles (Californie), accompagnée de la célèbre avocate spécialiste des droits des femmes Gloria Allred, Jessica Drake a expliqué qu'elle avait rencontré Donald Trump lors d'un tournoi de golf à Lake Tahoe, en Californie, en 2006.

"Toutes ces menteuses seront poursuivies"

La jeune femme a raconté qu'il l'avait invitée à le rejoindre dans sa chambre d'hôtel et qu'elle s'y était rendue en compagnie de deux autres femmes. Vêtu d'un pyjama, Donald Trump les aurait étreintes "fermement" et les aurait embrassées "sans demander la permission", a-t-elle ajouté.

Après avoir regagné sa chambre, Jessica Drake a expliqué que Donald Trump l'avait appelée pour qu'elle retourne le rejoindre. "Qu'est-ce que tu veux ? Combien ?" lui aurait-il demandé. Après avoir refusé l'invitation, Jessica Drake a rapporté avoir reçu un autre appel, de Donald Trump ou d'un autre homme, lui offrant 10 000 dollars et la possibilité d'utiliser le jet privé du magnat de l'immobilier pour rentrer à Los Angeles.

L'équipe de campagne du candidat républicain a rejeté ces accusations. "Cette histoire est ridicule et totalement fausse. M. Trump ne connaît pas cette personne, ne se souvient pas d'elle et n'a aucun intérêt à la connaître", est-il indiqué dans un communiqué. "Ce n'est qu'une nouvelle tentative du camp Clinton de diffamer un candidat qui aujourd'hui arrive en tête dans trois sondages différents." Donald Trump a réagi alors qu'il était en meeting en Pennsylvanie : "Ceci n'est jamais arrivé. Jamais. Toutes ces menteuses seront poursuivies en justice après l'élection."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.