Cet article date de plus de six ans.

Vidéo Etats-Unis : l'actrice porno Stormy Daniels évoque des menaces physiques du clan Trump

Selon ses déclarations, l'incident remonterait à 2011, soit quatre ans après la fin des contacts supposés entre l'actrice et le promoteur immobilier devenu président des Etats-Unis.

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
L'actrice Stormy Daniels au Grammy Awards à Los Angeles, le 11 février 2007. (MATT SAYLES/AP/SIPA)

La star du porno Stormy Daniels a affirmé dimanche 25 mars, lors d'un entretien diffusé à la télévision, avoir été menacée physiquement par le clan Trump et pressée de garder secrète une relation sexuelle avec le président datant de juillet 2006. Selon elle, l'incident remonterait à 2011, soit quatre ans après la fin des contacts supposés entre l'actrice et le promoteur immobilier, qui aurait duré un an environ. 

Menacée dans un parking par un inconnu

Dimanche, lors d'un entretien très attendu à l'émission célèbre "60 Minutes", Stephanie Clifford, son vrai nom, a raconté avoir été abordée par un inconnu sur un parking de Las Vegas, alors qu'elle se trouvait en compagnie de sa fille âgée de quelques mois. "Laissez Trump tranquille. Oubliez cette histoire", lui aurait lancé l'inconnu. "C'est une très jolie petite fille", aurait-il alors dit en regardant la fille de Stormy Daniels. "Ce serait dommage que quelque chose arrive à sa mère", aurait-il ajouté, avant de s'en aller. Stormy Daniels a déclaré ne pas avoir contacté la police parce qu'elle avait "peur" et ne pas avoir identifié l'individu.

"Il ne peut y avoir aucune interrogation sur la provenance de cette menace, a tweeté, après la diffusion de l'interview, l'avocat de Stormy Daniels, Michael Avenatti. Cela ne pouvait venir que d'un seul endroit." 

Bien qu'il ne contienne pas de révélations marquantes, cet entretien à l'émission "60 Minutes", dont la chaîne CBS faisait la promotion depuis plus d'une semaine, place encore un peu plus le président américain dans l'embarras. L'actrice et réalisatrice de films pornographiques s'exprimait pour la première fois publiquement sur le sujet depuis les informations publiées par le Wall Street Journal en janvier. Le quotidien financier avait évoqué la relation entre Donald Trump et Stormy Daniels, et avait révélé qu'un des plus fidèles avocats du président, Michael Cohen, avait versé 130 000 dollars à l'actrice pour acheter son silence.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.