Vente d'armes : le revirement de Donald Trump

La mobilisation des élèves rescapés de la fusillade de Parkland a semble-t-il fonctionné. Le président des États-Unis songe désormais à interdire la vente d'armes aux moins de 21 ans. 

FRANCE 2

Donald Trump prouve une nouvelle fois à quel point il est imprévisible. Depuis le massacre de Parkland, on ne l'imaginait pas vouloir assouplir la position de son camp sur la vente d'armes. C’est pourtant ce qu'il tente de faire devant les parlementaires. "On doit faire quelque chose. On ne peut plus attendre. Vous ne pouvez pas acheter une arme de poing avant 21 ans, par contre vous pouvez acheter un fusil d'assaut à 18 ans comme celui qui a servi en Floride, s'est-il indigné devant la petite assemblée. Je pense que vous devriez réfléchir un peu."

Remonter l'âge d'achat à 21 ans

Le président veut donc remonter l'âge minimum d'achat d'une arme de 18 à 21 ans. Il est aussi question d'interdire le bump stock, ce dispositif qui permet de tirer des centaines de cartouches à la minute avec ses fusils d'assauts. Mais autour de la table du président, on s'interroge sur la faisabilité d'une telle loi. Beaucoup de parlementaires ont en effet vu leur campagne financée par le lobby des armes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président américain, Donald Trump, à la Maison Blanche, le 27 février 2018. 
Le président américain, Donald Trump, à la Maison Blanche, le 27 février 2018.  (MANDEL NGAN / AFP)