Selon Stephen Hawking, Donald Trump pourrait causer des "dommages évitables" à la planète

Dans un entretien à la BBC, le célèbre scientifique britannique fustige la décision du président américain de se retirer de l'accord de Paris.

Le physicien britannique Stephen Hawking, le 12 avril 2016 à New York (Etats-Unis).
Le physicien britannique Stephen Hawking, le 12 avril 2016 à New York (Etats-Unis). (BRYAN BEDDER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Stephen Hawking s'en prend à Donald Trump. Dans une interview accordée à la BBC (en anglais), dimanche 2 juillet, le célèbre scientifique britannique critique la décision du président américain de retirer son pays de l'accord de Paris sur le climat. "Nous sommes proches du moment critique où le réchauffement climatique va devenir irréversible. La politique de Trump pourrait pousser notre planète dans le gouffre, pour qu'elle devienne comme Vénus, avec une température de 250°C [la température de Vénus est de 460°C] et des pluies d'acide sulfurique", a-t-il déclaré.

"Une révolte mondiale contre les experts"

Le chercheur, qui ne s'exprime plus qu'à travers un synthétiseur vocal informatique en raison de sa maladie de Charcot, juge que le réchauffement climatique est "l'un des plus grands dangers auxquels nous faisons face". "C'est un danger que nous pouvons éviter en agissant maintenant. En niant les évidences du changement climatique et se retirant de l'accord de Paris, Donald Trump va causer des dommages évitables à notre belle planète", développe-t-il.

Ce n'est pas la première fois que le physicien critique le président américain. En mars, lors d'une apparition holographique à Hong Kong, il avait jugé que son élection faisait partie d'une série de "succès de l'extrême droite" qui pourraient avoir de graves conséquences pour l'avenir de la recherche scientifique. "Avec le Brexit et Trump (...), nous assistons à une révolte mondiale contre les experts", avait-il lancé. Le physicien n'est pas très optimiste quant aux conséquences de cette révolte. Dans son entretien à la BBC, Stephen Hawking estime que les jours des humains sur la Terre sont comptés : "Le meilleur espoir pour la survie de l'espèce humaine pourrait bien être des colonies indépendantes dans l'espace."