Qui est Fani Willis, la procureure américaine qui a décidé d'inculper Donald Trump ?

Procureure du comté de Fulton (Géorgie), Fani Willis a inculpé Donald Trump pour avoir tenté de manipuler l'élection présidentielle de 2020 dans cet État.
Article rédigé par franceinfo - Loïg Loury
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
La procureure Fani Willis donne une conférence de presse après l'inculpation de l'ancien président Donald Trump, le 14 août 2023, à Atlanta, en Géorgie. (CHRISTIAN MONTERROSA / AFP)

Fani Willis est celle qui a décidé, lundi 14 août, d'inculper Donald Trump pour avoir tenté de renverser l'élection présidentielle dans l'État de Géorgie, en 2020. C'est la quatrième inculpation à l'encontre de l'ancien président. Cette procureure du comté de Fulton, en Géorgie, est une démocrate, talentueuse, ambitieuse, audacieuse, qui abat un travail monstre.

>> États-Unis : on vous explique pourquoi la justice met en cause Donald Trump pour les résultats de la présidentielle en Géorgie

Elle affiche aussi un goût certain pour les dossiers compliqués et les cibles qui paraissent intouchables, comme Young Thug, un rappeur d'Atlanta impliqué dans des crimes de gang, et désormais Donald Trump, qui la prend d'ailleurs pour cible. Il la traite de "marxiste lunatique", de "raciste", en sachant que Fani Willis est noire, et son père, avocat, était membre des Black Panthers.

Des décisions basées "sur des faits"

Accusée par l'ex président de mener une chasse aux sorcières, elle a répondu, lors d'une conférence de presse, lundi. "Je prends des décisions dans ce bureau, basées sur les faits et la loi. La loi est complètement non partisane. C'est comme ça que les décisions sont prises dans chaque cas. On regarde les faits. On regarde la loi, et on présente les charges."

Dans les interviews qu'elle a données à la presse américaine, puisqu'elle a médiatisé son travail sur Trump –ce qui lui a parfois d'ailleurs été reproché–, elle insiste souvent sur cela : peu importe qui vous êtes, puissant ou non, si vous avez enfreint la loi, vous serez accusé.

Fani Willis avait pris ses fonctions de procureur du comté de Fulton en janvier 2021, quelques jours seulement après un coup de fil de Donald Trump qui a tout déclenché. L'ex-président avait appelé un haut responsable local en Géorgie, en lui demandant de trouver près de 12 000 votes à son nom qui lui manquaient pour remporter cet État clef pour l'élection présidentielle.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.