Présidentielles Américaines : qui sont les "QAnons" ?

Aux États-Unis, l'organisation complotiste "QAnon" s'invite dans la campagne présidentielle. Selon les partisans de Donald Trump, le locataire de la Maison-Blanche serait un héros qui agirait en secret pour détruire un complot satanique.

France 2

Les élections présidentielles américaines se tiendront le 3 novembre 2020. Des groupuscules d'extrême-droite et organisations complotistes s'invitent dans la campagne. "Donald Trump a toujours soutenu publiquement ces groupes d'extrême droite et ces groupes complotistes", explique Loic De la Mornais, journaliste pour France 2, en direct de Détroit, dans le Michigan (États-Unis). Certains supporters de Donald Trump sont moins démonstratifs, plus secrets et beaucoup plus influents : les QAnon. L'organisation QAnon pense que le monde est dirigé par un complot pédophile international. Pour France 2, une Américaine témoigne à visage caché : "Les enfants ont été enlevés par ce culte sataniste et emmenés dans des bases sous-terraines où ils sont terrorisés à mort. Cette terreur leur fait produire de l'adrénaline. L'adrénaline des enfants est ensuite récoltée pour en faire un élixir de jeunesse pour les membres du culte, qui restent jeunes et beaux [...] les puissants de ce monde ne font pas de chirurgie esthétique."

Trump agirait en secret pour détruire le complot

Les QAnon mélangent toutes les thèses conspirationnistes. Selon ses membres, l'organisation aurait été créée par un haut fonctionnaire américain qui aurait voulu exposer ce complot. Désormais certains militants de Trump abordent une lettre "Q" aux meetings, ils pensent que Trump est un héros qui agit en secret pour détruire le complot sataniste. Interrogé par une journaliste, le Président a joué l'ambivalence : "Je ne connais pas bien tout ça, mais si c'était le cas, est-ce que ça serait une mauvaise chose ? Si je peux aider à sauver le monde, je suis prêt à le faire."

Le JT
Les autres sujets du JT
Présidentielles Américaines : qui sont les \"QAnons\" ?
Présidentielles Américaines : qui sont les "QAnons" ? (FRANCEINFO)