Présidentielle américaine : le fiasco des primaires démocrates dans l'Iowa

Le lancement des primaires démocrates pour la présidentielle américaine dans l'Iowa a tourné au cauchemar. À cause d'un bogue informatique, les résultats ne sont toujours pas officiels mardi 4 février, 24 heures après le vote.

franceinfo

Le bogue informatique aux primaires en vue de la présidentielle américaine dans l'Iowa plonge les démocrates dans l'embarras mardi 4 février. Le premier à profiter de cette brèche est Donald Trump. Le président américain a écrit sur Twitter : "Le caucus démocrate est un désastre absolu. Rien ne fonctionne à l'image de quand ils dirigeaient le pays. La seule personne qui peut revendiquer une très grande victoire dans l'Iowa, c'est Trump". Le couac est une aubaine pour le candidat démocrate Michael Bloomberg. Le milliardaire avait choisi de ne pas faire campagne dans l'Iowa pour se concentrer sur des États plus stratégiques. L'ancien maire de New York a annoncé qu'il doublait son budget alloué aux publicités télévisées.

Buttigieg en tête selon des résultats partiels

Les sites web des médias américains suivent en direct le dépouillement des votes. Le sénateur expérimenté Bernie Sanders et le jeune novice Pete Buttigieg revendiquent tous deux la victoire. Mardi soir, sur CNN, Pete Buttigieg mène avec 26,9%. C'est un homosexuel assumé de 38 ans, en couple et croyant. Juste derrière lui, avec 25,1%, Bernie Sanders a 77 ans. Très à gauche, il propose une taxe sur les très riches. Prochain caucus dans le New Hampshire le 11 février.

Le JT
Les autres sujets du JT
Pete Buttigieg lors du 7e débat pour les primaires démocrates, à Des Moines (Iowa), le 14 janvier 2020.
Pete Buttigieg lors du 7e débat pour les primaires démocrates, à Des Moines (Iowa), le 14 janvier 2020. (ROBYN BECK / AFP)