Diplomatie : "une position médiane entre les États-Unis et la Russie"

Emmanuel Macron a effectué un voyage diplomatique de deux jours en Russie. Président du site Explicit.info, Olivier Ravanello la décrypte en plateau.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Les relations entre la France et la Russie se sont réchauffées. Lors de la visite diplomatique de deux jours d’Emmanuel Macron, les chefs d’État des deux pays ont fait acte de bienveillance l’un vis-à-vis de l’autre. Olivier Ravanello, président du site Explicite.info, analyse ce rapprochement sur le plateau du Soir 3. "Cette visite se construit en miroir avec la visite d'Emmanuel Macron aux États-Unis et la rencontre avec Donald Trump. On a l'impression que le président français a voulu donner exactement les mêmes gages de sympathie et de chaleur, même s’il a aussi manifesté des désaccords, comme il l'avait fait à Washington."

Une proximité sur le nucléaire iranien et la Syrie

Pour le journaliste, cette stratégie permet à Emmanuel Macron d’appliquer sa doctrine en matière de politique étrangère : "une position médiane entre les États-Unis et la Russie." Les deux chefs d’État ont également affiché leur proximité sur la question du nucléaire iranien et leur rapprochement au sujet de la Syrie, un dossier sur lequel la position d’Emmanuel Macron marque un changement majeur par rapport à celle de François Hollande. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron lors d\'une forum économique, à Saint-Pétersbourg (Russie), le 25 mai 2018.
Emmanuel Macron lors d'une forum économique, à Saint-Pétersbourg (Russie), le 25 mai 2018. (SEFA KARACAN / ANADOLU AGENCY / AFP)