Plan de paix américain au Proche-Orient : "un plan scandaleux" qui "met de l'huile sur le feu", selon des diplomates palestiniens

Des diplomates auprès de la Mission Palestine en France ont dénoncé sur franceinfo un "plan qui ne respecte aucune règle de droit international".

Des Palestiniens ont manifesté à Gaza mardi 28 janvier après la présentation par Donald Trump de son plan de pays pour le Proche-Orient.
Des Palestiniens ont manifesté à Gaza mardi 28 janvier après la présentation par Donald Trump de son plan de pays pour le Proche-Orient. (MAHMOUD ISSA / MAXPPP)

"C'est un plan scandaleux, un plan qui légitime la colonisation", a dénoncé ce mercredi sur franceinfo, Muhannad Maswadi, chargé de mission auprès de la Mission Palestine en France, après la présentation mardi du plan de paix pour le Proche-Orient par Donald Trump.

Le président américain a présenté une solution à "deux Etats" dans laquelle il accorde à Israël nombre de garanties, parmi lesquelles la souveraineté sur la vallée du Jourdain. Il reconnaît également Jérusalem comme "capitale indivisible" de l'Etat hébreu.

"Un plan élaboré dans le dos des Palestiniens"

"Nous sommes absolument consternés par cette déclaration et cette comédie de très mauvais goût. C'est un plan qui ne respecte aucune règle de droit international, un plan en parfaite violation de toutes les résolutions de l'Onu", a protesté Muhannad Maswadi. "Il s'agit d'une liquidation de la question palestinienne".

"Je n'ai pas entendu la réaction de l'Europe et de la communauté internationale sur ce scandaleux plan. Nous l'avons rejeté depuis le début. Ce plan a été élaboré dans le dos des Palestiniens qui n'ont pas été conviés pendant les deux ans de négociation entre Israéliens et Américains. Comment voulez-vous que les Palestiniens acceptent un plan duquel ils sont complètement exclus", a-t-il lâché.

"Nous avons tendu la main de la paix pendant les 24 ans de négociations directes avec Israël, nous avons voulu un plan qui intègre le minimum des droits nationaux des Palestiniens à commencer par le droit à l'autodétermination", a-t-il ajouté.

"Qu'est-ce qui reste de la Palestine aujourd'hui quand on vous dit qu'on va prendre 30% ou 40% de la Cisjordanie, la vallée du Jourdain" et qu'on ne reconnaît pas "Jérusalem comme capitale de la Palestine" ?, s'est interrogé Muhannad Maswadi.

"M. Trump viole le droit international"

Autre représentant de l'Autorité Palestinienne en France, Salman El Herfi a lui aussi réagi ce mercredi sur franceinfo demandant, "de quel droit M. Trump offre à Israël les Territoires palestiniens ? De quel droit M. Trump viole le droit international ?".

Pour cet ambassadeur et chef de la Mission Palestine en France, ce plane de paix proposé par Donald trump va "mettre de l'huile sur le feu dans la région". Il lance un appel à la France "pour qu'elle joue un rôle dans la paix parce qu'elle est concernée directement", car "le désordre en Moyen-Orient a des conséquences en Europe", a insisté, Salman El Herfi qui dit compter sur la France pour "qu'elle joue un rôle dans la paix parce qu'elle est concernée directement, parce que le désordre en Moyen-Orient a des conséquences en Europe."