Oscars : Hollywood n'a pas cafouillé pour attaquer Trump

Absent de la cérémonie des Oscars dans la nuit de dimanche à lundi, Donald Trump a été attaqué à plusieurs reprises.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Il n'a pas fallu attendre très longtemps pour qu'Hollywood fasse allusion à la politique de Donald Trump. Dès le discours d'introduction du présentateur Jimmy Kimmel, il a été question de racisme, de discrimination, de haine : "Merci à Donald Trump, grâce à vous, 225 pays nous regardent et nous détestent", cite l'envoyé spécial de France 2 à Los Angeles, Jacques Cardoze. Plus tard, c'est un acteur mexicain qui a fait allusion à la politique du mur, évoquant à quel point il était contre cette politique de séparation.

Deux noirs américains sacrés et un musulman

Ensuite, il y a eu aussi une ingénieure iranienne qui a représenté aux Oscars le réalisateur qui a boycotté la soirée au nom du décret migratoire controversé. Enfin, les allusions ont été nombreuses au cours de la soirée. À noter que deux noirs américains ont décroché les deux meilleurs seconds rôles et c'est la première fois qu'un acteur musulman est récompensé. Décidément, Hollywood avait bien décidé de lancer un avertissement à Donald Trump.

Le JT
Les autres sujets du JT
Jimmy Kimmel a présenté la cérémonie des Oscars, le 26 février 2017 à Hollywood (Etats-Unis).
Jimmy Kimmel a présenté la cérémonie des Oscars, le 26 février 2017 à Hollywood (Etats-Unis). (KEVIN WINTER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)