Cet article date de plus de deux ans.

Nucléaire : l'Iran met ses menaces à exécution

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Nucléaire : l'Iran met ses menaces à exécution
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

L'Iran a annoncé dimanche 7 juillet sa décision d'enrichir son uranium à un taux interdit par l'accord sur le nucléaire signé en 2015. Les pays signataires ne cachent pas leur indignation et leur crainte.

L'Iran a commencé dimanche 7 juillet à enrichir l'uranium à un niveau interdit par l'accord international sur son programme nucléaire signé en juillet 2015. De nouvelles entorses seront annoncées par Téhéran dans 60 jours si les pays signatures ne parviennent pas à contourner les sanctions américaines, sanctions qui empêchent toute entreprise de travailler avec l'Iran asphyxie le pays.

Nouvelles sanctions américaines ?

Donald Trump, qui a fait sortir unilatéralement les États-Unis de cet accord international, a condamné par tweet la décision iranienne, promettant que les menaces iraniennes pourraient "se retourner contre vous d'une façon jamais vue auparavant". Le chef de la Diplomatie américaine pourrait annoncer dès lundi un renforcement des sanctions. Londres et Berlin demandent à l'Iran de revenir sur leur décision. L'Élysée annonce que les présidents Macron et Rohani vont "explorer d'ici le 15 juillet les conditions de reprise du dialogue entre toutes les parties".

Ces tensions se sont encore exacerbées avec l'immobilisation au large de Gibraltar d'un pétrolier iranien. Le tanker est suspecté de livrer du pétrole brut à la Syrie, ce que conteste l'Iran.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.