Nucléaire iranien : la "stratégie des États-Unis ne fonctionne pas"

Thierry Coville, chercheur spécialiste de l'Iran à l'Institut des relations internationales et stratégiques (Iris), est l'invité du Soir 3 lundi 8 juillet.

France 3

Donald Trump a sous-estimé la résistance de l'Iran. Le président américain "croyait qu'il suffisait d'imposer quelques sanctions à l'Iran. Ses conseillers lui avaient dit que le régime allait tomber. C'est loin d'être le cas. Il est même renforcé", estime le chercheur Thierry Coville.

"La stratégie américaine ne fonctionne pas. L'Iran ne veut pas renégocier l'accord de 2015. Il ne veut pas discuter avec les États-Unis. On est dans une impasse", affirme le spécialiste de l'Iran à l'Institut des relations internationales et stratégiques (Iris).

L'Iran a "respecté l'accord" de 2015

"L'Iran a respecté l'accord pendant un an. Pendant ce temps, les sanctions américaines se sont accumulées. L'Iran a demandé aux Européens d'agir. Mais ceux-ci ont répondu qu'ils ne pouvaient rien faire. Sauf que ce discours est insupportable pour les Iraniens. 40% de la population vit sous le seuil de pauvreté", rappelle-t-il.

"Ce changement de stratégie iranien sert à mettre la pression sur les Européens pour leur dire que leur passivité a un coût", explique Thierry Coville, qui assure que "vu ce qui se passe au Royaume-Uni, la France a un rôle particulier. La France a une image d'indépendance vis-à-vis des États-Unis".

"Au moment où l'UE doit avoir une position unie et montrer qu'on résiste à la pression américaine, on a l'impression que le Royaume-Uni prend ses ordres directement de Washington", assène-t-il en conclusion.

Le JT
Les autres sujets du JT
Thierry Coville, chercheur spécialiste de l\'Iran à l\'Institut des relations internationales et stratégiques (Iris)
Thierry Coville, chercheur spécialiste de l'Iran à l'Institut des relations internationales et stratégiques (Iris) (France 3)