Les tensions ravivées au Proche Orient, jour de la grande prière

Quelques jours après la reconnaissance par Donald Trump de Jérusalem comme capitale de l’État d’Israël, c’était jour de grande prière dans la ville. De violents heurts ont eu lieu dans le pays.

Voir la vidéo

Vendredi était synonyme de jour de grande prière à Jérusalem. La reconnaissance de la ville comme capitale d’Israël par Donald Trump a entrainé de violents heurts. Deux Palestiniens ont été tués dans la bande de Gaza, et en représailles, des tirs de roquette ont touché une ville israélienne. Le conseil de sécurité de l’ONU s’est réuni sans prendre de décision pour le moment.

Tensions durables ?

Ce vendredi fut donc une journée de tensions, mais les débordements ont été moins importants que craints. Ce, malgré l’appel du Hamas à une troisième Intifada. Des arrestations ont eu lieu à Jérusalem mais désormais une question se pose : le mouvement va-t-il faiblir ou s’amplifier dans les jours à venir ? Sur place, la situation reste instable et tous redoutent un retour de combats plus violents.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des Palestiniens s\'opposent aux forces de sécurité israéliennes, à Ramallah, le 8 décembre 2017.
Des Palestiniens s'opposent aux forces de sécurité israéliennes, à Ramallah, le 8 décembre 2017. (ABBAS MOMANI / AFP)