Le journal du monde : le retour en Birmanie des Rohingyas reporté, Trump enflamme Haïti

Petite sélection de l'actualité internationale sélectionnée par France 24 ce mardi 23 janvier.

Voir la vidéo
FRANCEINFO

Le retour des réfugiés rohingyas en Birmanie n'est pas pour maintenant. Pour les autorités du Bangladesh, le processus est loin d'être prêt, notamment la construction prévue de centres de transit et la transmission à la Birmanie d'une liste de réfugiés pour vérifications. Près d'un million de Rohingyas se trouvent actuellement dans de gigantesques camps au sud du Bangladesh. La majorité affirme qu'ils n'ont pas l'intention de rentrer dans leur village de crainte d'être tués ou torturés. Plusieurs programmes de retour de Rohingyas vers la Birmanie ont déjà été mis en place ces dernières années sans mettre fin aux violences dont est victime cette minorité musulmane depuis des décennies.

Le combat d'une parachutiste iranienne

À Haïti, les propos insultants de Donald Trump ne passent toujours pas. Des centaines de personnes ont défilé lundi 22 janvier dans les rues de Port-au-Prince jusqu'à l'ambassade américaine, fermée et protégée par les forces de l'ordre. Les manifestants veulent défendre l'honneur de leur île et demander des excuses au président américain.

En Iran, une parachutiste brise les préjugés. À 35 ans, Bahareh Sassani compte plus de 200 sauts en parachute à son actif. Une passion peu répandue au sein de la gent féminine iranienne. Les femmes sont confrontées à des stéréotypes tenaces. Pour cette comptable, pratiquer ce sport, drapeau iranien à la main, est une manière de faire évoluer les mentalités de son pays, où les femmes n'ont pas les mêmes droits que les hommes. Elle espère faire de nouvelles adeptes.

Des enfants dans un camp de réfugiès rohingyas, le 22 septembre 2017.
Des enfants dans un camp de réfugiès rohingyas, le 22 septembre 2017. (DOMINIQUE FAGET / AFP)