Le Guide Suprême iranien appelle à la vengeance après la mort du général Qassem Soleimani

Le Pentagone a confirmé avoir tué un haut commandant iranien. 


Les États-Unis ont bombardé un convoi à proximité de l'aéroport de Bagdad. Parmi les morts concernés, le général Qassem Soleimani l'homme clé de l'influence iranienne au Moyen Orient, notamment en Syrie et en Irak. Il était le chef de l'unité d'élite des Gardiens de la révolution, chargé des opérations extérieures de la République islamique d'Iran.

Représailles

Cela intervient trois jours seulement après l'invasion de l'ambassade américaine à Bagdad par des manifestants pro-iraniens. L'attaque a été confirmée par le Pentagone. Sur Twitter, le président des États-Unis, Donald Trump, s'est contenté de publier le drapeau américain.

C'est aussi sur les réseaux sociaux que le ministre des Affaires étrangères de l'Iran, Javad Zarif, a réagi. Il qualifie ce raid "d'escalade extrêmement dangereuse et imprudente". De son côté, l'ayatollah Khamenei a déclaré qu'une terrible vengeance attendait les criminels ayant assassiné le général Qassem Soleimani.

Le JT
Les autres sujets du JT
Ali Khameinei, le guide suprême iranien, lors d\'un discours à Téhéran, la capitale iranienne, le 26 juin 2017.
Ali Khameinei, le guide suprême iranien, lors d'un discours à Téhéran, la capitale iranienne, le 26 juin 2017. (IRANIAN SUPREME LEADER'S WEBSITE / AFP)