"L'accord de Paris est fondamentalement mauvais" : Donald Trump profite de la crise des "gilets jaunes" pour tacler Emmanuel Macron

Sur Twitter, le président américain a évoqué la situation en France pour justifier son retrait de l'accord de Paris sur le climat. 

Donald Trump, le 30 novembre 2018, à Buenos Aires (Argentine). 
Donald Trump, le 30 novembre 2018, à Buenos Aires (Argentine).  (VLADIMIR ASTAPKOVICH / AFP)

Le débat sur les "gilets jaunes" traverse l'Atlantique. Donald Trump a ironisé, mardi 4 décembre, sur les concessions faites par Emmanuel Macron au sujet des taxes sur les carburants – le gouvernement français a annoncé un moratoire sur la hausse de la taxe carbone et un gel des tarifs du gaz et de l'électricité. Un argument, selon lui, pour justifier le retrait des Etats-Unis de l'accord de Paris sur le climat, qu'il considère comme voué à l'échec.

>> "Gilets jaunes" : analyses, réactions, dernières infos... Suivez notre direct

"Je suis heureux que mon ami Emmanuel Macron et les manifestants à Paris soient tombés d'accord sur la conclusion à laquelle j'avais abouti il y a deux ans", a écrit le président américain sur son compte Twitter. Et Donald Trump de continuer : "L'accord de Paris est fondamentalement mauvais car il provoque une hausse des prix de l'énergie pour les pays responsables, tout en donnant un blanc-seing à certains des pires pollueurs au monde."

L'Elysée a choisi de s'abstenir de commenter ce message. "Pas de commentaire", a répondu l'entourage du président à une interrogation de l'AFP, alors que les relations entre les deux chefs d'Etat se sont singulièrement refroidies ces derniers mois.