Jean-Pierre Raffarin : "La Chine ne travaille et ne raisonne qu'avec les rapports de force"

Jean-Pierre Raffarin, ancien Premier ministre, est l'invité des "4 Vérités" de France 2, mercredi 1er juillet.

France 2

Pékin a adopté une loi de sécurité nationale à Hong Kong dans le but de réprimer les dissidences des manifestants pro-démocratie, ignorant les appels des occidentaux. "Il y a une détermination chinoise sur cette affaire qui est très claire. Il est important que l'UE fasse entendre sa voix. Les Américains et les Chinois sont dans une telle tension en ce moment", analyse Jean-Pierre Raffarin dans les "4 Vérités" de France 2, mercredi 1er juillet. "La Chine a souffert dans son image internationale de la situation. Il y a vraiment aujourd'hui une sorte d'hostilité qui s'est développée", poursuit-il. 

"Les États-Unis posent d'énormes problèmes"

L'Allemagne prend mercredi la présidence tournante de l'Union européenne pour une durée de six mois. "La Chine ne travaille et ne raisonne qu'avec les rapports de force. L'UE est en train de se rassembler. Cette guerre froide brutale entre la Chine et les États-Unis semble donner à l'Europe une nouvelle envie d'être une force d'équilibre", estime l'ancien Premier ministre. 

Les Américains, en particulier le chef de la diplomatie Mike Pompeo, ont exhorté l'Europe à choisir. "Nous n'avons pas à choisir. Il est clair que les États-Unis nous posent beaucoup d'énormes problèmes. On l'a vu sur les accords de Paris, sur l'Iran...", souligne Jean-Pierre Raffarin. "Il nous faut une indépendance et il faut parler aux deux", ajoute-t-il. Selon lui, il faut revenir "aux principes gaullistes d'une politique étrangère qui parle à tout le monde"

Jean-Pierre Raffarin à Xi\'an (Cihne) lors d\'un forum, le 19 septembre 2018.
Jean-Pierre Raffarin à Xi'an (Cihne) lors d'un forum, le 19 septembre 2018. (SHANG HONGTAO / IMAGINECHINA / AFP)