Ingérence russe : la pression s'accentue sur Donald Trump

L'étau se resserre autour de Donald Trump et de sa campagne présidentielle après les mises en examen ce lundi 30 octobre de trois de ses proches dans l'affaire de l'ingérence russe dans la présidentielle américaine.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

On peut dire ce lundi soir que l'enquête sur l'ingérence russe dans la présidentielle Américaine se rapproche de Donald Trump. Pas directement, car le président américain n'est pas cité, n'est pas visé dans les trente pages de l'acte d'accusation qui concerne son ancien directeur de campagne, note en direct de Washington Agnès Varahmian, la correspondante de France Télévisions.

Un inculpé passe aux aveux

Mais tout de même, parmi les trois personnes inculpées ce soir, l'un d'eux a avoué avoir menti au FBI. Il a confirmé avoir eu des relations avec des Russes pendant la campagne électorale. Des Russes qui lui auraient proposé de quoi mettre en difficulté la rivale de Donald Trump, Hillary Clinton. Rien ne prouve que le procureur spécial Robert Mueller ait de quoi mettre réellement en difficulté ce soir la Maison-Blanche. Mais les accusations sont graves. Elles touchent des responsables importants. La pression est forte sur un président sur la défensive.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président américain, Donald Trump, à la Maison Blanche à Washington (Etats-Unis), le 17 octobre 2017.
Le président américain, Donald Trump, à la Maison Blanche à Washington (Etats-Unis), le 17 octobre 2017. (JASON CONNOLLY / AFP)