Ingérence russe : Donald Trump embarrassé

Dans l'enquête sur l'ingérence russe dans la présidentielle américaine, trois collaborateurs de Donald Trump ont été inculpés lundi 30 octobre. L’enquête n'a jamais été aussi proche de la Maison-Blanche.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Donald Trump et la Maison-Blanche ont dû répéter toute la journée lundi que ces mises en examen ne touchaient pas le président. Cette position défensive montre combien c'est embarrassant pour le chef d'État. Le président américain n'est pas cité, il n'est pas visé dans les trente pages de l'acte d'accusation qui concerne son ancien directeur de campagne.

Le procureur a frappé fort

Une éventuelle implication de la Russie dans sa campagne de 2016 n'est même pas prouvée à ce stade, note depuis Washington Agnès Varahmian, la correspondante de France Télévisions. Mais trois membres de son équipe sont mis en accusation pour blanchiment d'argent, conspiration contre les États-Unis et mensonge. Cela ne peut que gêner Donald Trump, comme si le procureur spécial Robert Mueller avait voulu frapper fort et impressionner le président américain.

Le JT
Les autres sujets du JT
Donald Trump, le 25 octobre 2017.
Donald Trump, le 25 octobre 2017. (SAUL LOEB / AFP)