Fonds des Nations unies pour la population : les États-Unis ne payent plus

Donald Trump a décidé de ne plus financer le Fonds des Nations unies pour la population, accusé par le département d'État américain de soutenir des programmes d'avortement coercitif.

FRANCEINFO

Les États-Unis ont décidé de ne plus financer le Fonds des Nations unies pour la population, l'UNFPA. Un fonds qui aide les mères et leurs enfants dans plus de 150 pays en difficulté. Pour le département d'État américain, "l'UNFPA soutient des programmes d'avortement coercitif et de stérilisation involontaire".

Quatrième contributeur du fonds

Ce que conteste le fonds de l'ONU. Il lutte contre le mariage forcé, les mutilations génitales et le travail des mineures. Les États-Unis étaient le quatrième contributeur de ce fonds. Le nouveau président de la plus grande puissance mondiale a souvent montré des réserves contre le droit à l'avortement. Aussitôt arrivé à la Maison-Blanche, le 23 janvier dernier, Donald Trump a signé un décret interdisant le financement d'ONG internationales qui soutiennent l'avortement.

Donald Trump à la Maison Blanche, à Washington (Etats-Unis), le 27 mars 2017.
Donald Trump à la Maison Blanche, à Washington (Etats-Unis), le 27 mars 2017. (ANDREW HARRER / CNP / AFP)