Cet article date de plus de trois ans.

États-Unis : quand Bernie Sanders contredit les affirmations de Donald Trump

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
États-Unis : quand Bernie Sanders contredit les affirmations de Donald Trump
FRANCEINFO
Article rédigé par
France Télévisions

Le sénateur du Vermont, Bernie Sanders, est revenu sur les récentes déclarations du président des États-Unis, n’hésitant pas à remettre en question leur véracité. 

Si Donald Trump a réussi à donner un discours sur l’état de l’Union au ton apaisé, ses affirmations n’ont pas convaincu le clan démocrate. Et certainement pas Bernie Sanders, sénateur du Vermont. Ce dernier s’est employé à démonter plusieurs des déclarations du chef d’État américain. Trump se félicite de la création de "2,4 millions d’emplois, dont 200 000 dans l’industrie" depuis l’élection ? Sanders répond que "le président a omis de dire que la première année de mandat a été marquée par le niveau le plus bas de création d’emplois depuis 2010". Le président se réjouit de voir qu’"après des années de stagnation des salaires, nous les voyons enfin augmenter" . Le sénateur rétorque que "depuis mars 2017, les trois personnes les plus riches des États-Unis ont vu leur richesse augmenter de plus de 68 milliards de dollars. Pendant ce temps, le travailleur moyen a vu son salaire horaire augmenter de 4 cents."

Le "moins populaire" des présidents américains

Concernant la "désastreuse réforme de l’Obamacare", dont Donald Trump se félicite d’avoir abrogé le cœur, Bernie Sanders rappelle qu’"il y a aujourd’hui 3 millions d’Américains qui ne bénéficient plus d’une assurance maladie", et que "ce nombre sera beaucoup plus important dans les mois qui viennent." Le sénateur conclut en qualifiant Donald Trump de "président le moins populaire après un an de mandat de tous les présidents américains."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.