États-Unis : les violences raciales sont une question de "droits de l’homme"

Mohamed Mahmoud Ould Mohamedou, professeur d’histoire international à la Graduate Institute de Genève (Suisse), éclaire de son regard les injustices raciales aux États-Unis sur franceinfo lundi 1er juin.

FRANCEINFO

Ces violences policières aux États-Unis "ne sont plus des faits divers, ce sont des questions de droits humains, de droits de l’homme. Cette question doit âtre abordée avec un regard bien plus critique de la société et des décideurs américains", estime Mohamed Mahmoud Ould Mohamedou, professeur d’histoire international à la Graduate Institute de Genève (Suisse).

Trump "raciste"

"Les actions citoyennes de solidarité sont absolument nécessaires et c’est là que tout commence. Mais la question du racisme et des injustices a actuellement une place secondaire dans les relations internationales. Les mouvements étaient plus forts il y a quelques décennies. Où sont les voix en Afrique, au Moyen-Orient, en Asie ?", analyse-t-il sur franceinfo lundi 1er juin, ajoutant que "les dirigeants des pays démocrates ne resteraient pas muets et inactifs si cela se passait ailleurs".

"Le président Obama a raté l’occasion de faire une action conséquente. Avec Trump, nous avons un président raciste vis-à-vis des communautés musulmanes, latino-américaines", conclut Mohamed Mahmoud Ould Mohamedou.

Le JT
Les autres sujets du JT
Mohamed Mahmoud Ould Mohamedou
Mohamed Mahmoud Ould Mohamedou (FRANCEINFO)