Etats-Unis : les soutiens controversés de Donald Trump

Le candidat à l'investiture républicaine pour la présidentielle américaine séduit, mais certains de ses fans font jaser. Dernière polémique : le soutien déclaré du Ku Klux Klan.

FRANCE 2

Le boxeur Mike Tyson, l'acteur Lou Ferrigno (Hulk dans la série éponyme), le chanteur Jesse Hughes... Tous ont un point commun : ils soutiennent Donald Trump, qui fait la course en tête pour l'investiture républicaine en vue de la présidentielle. "On a essayé Obama. Maintenant, il est temps de changer. Pourquoi ne pas essayer quelque chose de neuf ? Dirigeons l'Amérique comme une entreprise", a déclaré Tyson sur un plateau télé.

Lors d'un meeting à Oklahoma City, Trump a reçu un soutien encombrant : celui d'un homme assurant que le Ku Klux Klan lui apporte son soutien. Hésitant, Donald Trump ne lui a malgré tout pas demandé de sortir. Et quand on l'a interrogé sur ce sujet, le milliardaire a botté en touche : "Je ne sais rien de ces suprémacistes blancs. Et en plus, vous me demandez de parler à propos de gens dont je ne connais rien ?"

Soutien surprise du gouverneur du New Jersey

Autre soutien controversé, celui de Dennis Rodman, ancienne star du basket. Ami de Kim Jong-un, il était à Pyongyang l'an dernier pour célébrer l'anniversaire du dictateur nord-coréen.

Pourtant, rien de tout cela n'affecte la popularité de Donald Trump, qui a obtenu le soutien d'une figure plus respectée : Chris Christie, gouverneur du New Jersey, dont on dit qu'il pourrait devenir vice-président si Trump débarquait à la Maison Blanche.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le candidat à la primaire républicaine Donald Trump, lors d\'un meeting à North Charleston (Caroline du Sud, Etats-Unis), le 19 février 2016.
Le candidat à la primaire républicaine Donald Trump, lors d'un meeting à North Charleston (Caroline du Sud, Etats-Unis), le 19 février 2016. (JIM WATSON / AFP)