Etats-Unis : le directeur financier de la Trump Organization chez le procureur pour être inculpé

Allen Weisselberg, fidèle parmi les fidèles de l'ancien président républicain, devrait être inculpé de délits fiscaux liés à des avantages en nature non déclarés.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le directeur financier de la Trump organization, Allen Weisselberg (au centre), aux côtés de Donald et Donald Trump Jr., le 11 janvier 2017 à New York (Etats-Unis). (TIMOTHY A. CLARY / AFP)

De nouveaux ennuis judiciaires en perspective pour Donald Trump. Le directeur financier de la Trump Organization, le groupe familial de l'ancien président américain, s'est présenté de lui-même jeudi 1er juillet au bureau du procureur de Manhattan, à New York (Etats-Unis), pour y être possiblement inculpé de délits fiscaux, selon plusieurs médias américains.

L'inculpation d'Allen Weisselberg, fidèle parmi les fidèles de Donald Trump, est attendue depuis plusieurs jours dans le cadre d'une enquête ouverte il y a plus de deux ans sur de possibles malversations au sein de cette entreprise non cotée, qui regroupe clubs de golf, hôtels de luxe et autres propriétés immobilières. Cet homme discret de 73 ans pourrait être inculpé de délits fiscaux liés à des avantages en nature qu'il aurait perçus sans les avoir déclarés au fisc, selon des sources anonymes citées par le New York Times et le Wall Street Journal. Concacté par l'AFP, le bureau du procureur n'a pas immédiatement confirmé ces informations.

La Trump Organization dénonce une justice "politique"

Selon des sources anonymes citées par plusieurs médias, Weisselberg et la Trump Organization (en tant que personne morale) seront inculpés jeudi, et l'acte d'accusation sera rendu public ensuite. Donald Trump lui-même, qui a toujours qualifié cette enquête de vaste "chasse aux sorcières", ne devrait pas être mis en cause à ce stade de l'enquête, pas plus qu'aucun membre de sa famille, selon les mêmes sources.

En réaction, la Trump Organization a dénoncé cette inculpation attendue. "Ce n'est pas de la justice, c'est de la politique", a affirmé un porte-parole de l'entreprise, dans un communiqué cité par plusieurs médias américains.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Donald Trump

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.