États-Unis : la campagne présidentielle de Donald Trump peine à démarrer

La salle qui accueillait le meeting de Donald Trump à Tulsa (Etats-Unis) n’était pas pleine dimanche 21 juin. Une nouvelle preuve que l’actuel président américain est pour l’instant à la peine, alors que les élections présidentielles ont lieu dans 5 mois.

FRANCEINFO

Donald Trump n’avait certainement pas prévu de voir des gradins vides dimanche 21 juin à Tulsa (États-Unis). 20 000 personnes étaient attendues pour assister au meeting du président américain, en campagne pour un second mandat. Seulement la moitié se sont finalement rendus sur place. Une foule moins importante, que le leader républicain explique en blâmant certaines manifestations, ainsi que le rôle qu’auraient joué les médias à ses yeux.

Une popularité en baisse

Alors que les élections présidentielles américaines auront lieu dans 5 mois, la situation de Donald Trump s’avère problématique. La gestion de la crise sanitaire ou les récentes manifestations contre le racisme ont écorné l’image du chef d’État qui se retrouve en recul dans les sondages d’opinion. Ses sympathisants espèrent que la multiplication de meetings, ainsi que le débat avec son opposant démocrate Joe Biden l’aideront à donner un second souffle à sa campagne présidentielle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Donald Trump lors d\'une rencontre avec ses partisans afro-américains à la Maison Blanche, à Washington (Etats-Unis), le 10 juin 2020.
Donald Trump lors d'une rencontre avec ses partisans afro-américains à la Maison Blanche, à Washington (Etats-Unis), le 10 juin 2020. (POOL / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)