Etats-Unis : Joe Biden nomme ses premiers juges fédéraux et met l'accent sur la diversité

Parmi les onze nouvelles nominations annoncées par le président américain, trois femmes afro-américaines ont été promues à la cour d'appel.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le président américain, Joe Biden, à la Maison-Blanche, le 30 mars 2021. (POOL / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

Au fur à mesure des premiers mois de son mandat, le locataire de la Maison Blanche tranche avec Donald Trump. Le président américain Joe Biden a annoncé mardi 30 mars ses premières nominations pour des postes de juges fédéraux, mettant l'accent sur la diversité. La juge afro-américaine Ketanji Brown Jackson, 50 ans, est ainsi nommée à la cour d'appel de Washington, une instance réputée pour l'importance des dossiers qui y sont examinés. Si elle est confirmée par le Sénat, elle succédera à Merrick Garland, devenu ministre de la Justice. Sur les 11 nominations du président américain, on compte trois femmes afro-américaines pour des postes de cour d'appel. 

Joe Biden a aussi nommé Zahid Quraishi, 45 ans, qui deviendrait s'il était confirmé par le Sénat le premier juge fédéral musulman des Etats-Unis. Zahid Quraishi, qui est d'origine pakistanaise, est actuellement magistrat dans le New Jersey. Ces nominations représentent "la large diversité d'origines, d'expériences et de perspectives qui fait la force de notre pays", a souligné le président des Etats-Unis dans un communiqué. Selon la Constitution américaine, le président nomme à vie les juges de la Cour suprême et les juges fédéraux, dans les tribunaux d'appel ou de première instance. Il revient ensuite au Sénat de les confirmer.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.