États-Unis : Harley Davidson vexe Trump en délocalisant pour contourner les taxes douanières

Harley Davidson va délocaliser sa production, notamment pour ne pas avoir à subir les taxes douanières imposées aux produits américains en riposte à la taxation de l'acier et de l'aluminium importés aux États-Unis.

France 3

Pour beaucoup, c'est un son mythique de l'Amérique. Harley-Davidson, le fleuron américain, va délocaliser une partie de sa production en dehors des États-Unis. Les motos vendues en Europe seront désormais fabriquées en Asie ou au Brésil. Le constructeur est victime de la guerre commerciale entre Donald Trump et l'Union européenne. Washington a décidé de taxer les importations d'acier et d'aluminium. En représailles, Bruxelles augmente ses taxes douanières. Elles passent de 6% à 31% sur certains produits, ce qui renchérit le prix d'une Harley de 1 900 euros en moyenne.

Trump furieux

Sur Twitter, Donald Trump se dit surpris et affirme que les taxes ne sont qu'un prétexte. Les Européens vont aussi taxer les jeans et le bourbon, des produits américains emblématiques, afin de frapper les esprits. La politique protectionniste de Donald Trump est vivement attaquée, même dans son propre camp.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le constructeur américain Harley-Davidson veut délocaliser une partie de sa production
Le constructeur américain Harley-Davidson veut délocaliser une partie de sa production (DREW ANGERER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)