États-Unis : Harley-Davidson délocalise

Harley Davidson délocalise une partie de sa production hors des États-Unis, tout un symbole... Le célèbre constructeur de motos cherche à échapper aux tarifs douaniers imposés par Bruxelles sur certains produits américains.  

France 2

Pour beaucoup, le bruit de leur moteur est l'un des sons mythiques de l'Amérique : Harley-Davidson, le fleuron américain, va délocaliser une partie de sa production en dehors des États-Unis. Les motos destinées à l'exportation seront désormais fabriquées en Inde, au Brésil ou en Australie.

Le prix des Harley aurait augmenté de 1 900 euros

Le constructeur est victime de la guerre commerciale entre Donald Trump et l'Europe, depuis que Washington a décidé de taxer l'importation d'acier et d'aluminium. En représailles, Bruxelles vient d'augmenter les taxes douanières pour les motos ou les jeans : elles passent de 6% à 31%, ce qui renchérit le prix d'une Harley d'environ 1 900 euros. Dans un tweet, Donald Trump se dit surpris et affirme que les taxes ne sont qu'un prétexte. Un sentiment partagé par les représentants de salariés. "Nous avons besoin de ces emplois aux États-Unis, c'est une excuse pour délocaliser la production", a réagi Joe Capra, de l'association internationale des machinistes. Car le groupe est aussi frappé par une baisse de ses ventes : -6,7% l'an dernier. L'Europe est le deuxième marché d'Harley Davidson derrière les États-Unis.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le moteur Milwaukee-Eight reprend la configuration traditionelle à 45 degrés du bicylindre en V Harley-Davidson.
Le moteur Milwaukee-Eight reprend la configuration traditionelle à 45 degrés du bicylindre en V Harley-Davidson. (HARLEY DAVIDSON FRANCE)