États-Unis et Russie : la cyberguerre froide est déclarée

Nouveau coup de froid dans les relations entre les États-Unis et la Russie. En cause, le piratage russe qui aurait ciblé les élections américaines pour favoriser Donald Trump.

FRANCE 2

Entre les États-Unis et la Russie, la cyberguerre froide est bien déclarée. La dissuasion se joue désormais derrière les claviers d'ordinateurs. Barack Obama accuse sans détour Vladimir Poutine d'être à l'origine du piratage des comptes informatiques du Parti démocrate pendant la campagne présidentielle. Il va même plus loin en assurant que "les Russes ne peuvent pas chercher à (les) affaiblir. C'est un petit pays, un pays plus faible."

L'heure est à la menace

Pour le renseignement américain, la responsabilité russe ne fait pas de doute vu l'ampleur du piratage, la cible et les moyens engagés. Impossible pourtant de savoir quel est l'impact réel de cette cyberattaque sur la défaite d'Hillary Clinton. Du côté américain, l'heure est à la menace. "Certaines de nos représailles seront connues du public, d'autres ne le seront pas", a expliqué Barack Obama pour sa dernière conférence de presse.
 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vladimir Poutine et Barack Obama lors d\'une rencontre, en Chine, le 5 septembre 2016.
Vladimir Poutine et Barack Obama lors d'une rencontre, en Chine, le 5 septembre 2016. (ALEXEI DRUZHININ/AP/SIPA / AP)