Etats-Unis : entendu sur ses pratiques fiscales, Donald Trump garde le silence après six heures d'audition chez la procureure de New York

Dans un communiqué dans la matinée, l'ex-président des Etats-Unis s'était dit une nouvelle fois victime d'une "chasse aux sorcières" et avait affirmé avoir "refusé de répondre aux questions".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Donald Trump, le 10 août 2022 à New York (Etats-Unis). (STRINGER / AFP)

C'est sans surprise qu'il a décidé de rester muet. Donald Trump est reparti, mercredi 10 août, sans dire un mot après six heures d'audition chez la procureure générale de l'Etat de New York. Elle l'interrogeait dans le cadre d'une enquête au civil, sur des soupçons de fraudes financières au sein de son groupe familial.

> > Perquisition chez Donald Trump : on vous résume les procédures judiciaires qui visent l'ancien président américain

Le convoi de SUV noirs transportant l'ancien président des Etats-Unis a quitté le sud de Manhattan vers 15 heures (heure locale) sous les yeux de journalistes, de partisans et de badauds armés de leurs téléphones portables que Donald Trump a salués derrière les vitres fumées de son véhicule. Arrivé vers 9 heures au bureau de la procureure générale Letitia James, le milliardaire a gardé le silence en invoquant le fameux 5e amendement de la Constitution américaine, qui autorise à ne pas témoigner contre soi-même.

Dans un communiqué dans la matinée, l'ex-président des Etats-Unis s'était dit une nouvelle fois victime d'une "chasse aux sorcières" et avait affirmé avoir "refusé de répondre aux questions, en vertu des droits et prérogatives accordés à tout citoyen par la Constitution des Etats-Unis".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Donald Trump

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.