Etats-Unis : Donald Trump corrige ses propos sur le Mexique pour recevoir le président Lopez Obrador à la Maison Blanche

Pour son premier déplacement à l'étranger depuis son élection, le président mexicain Andrés Manuel López Obrador a choisi Washington. À la Maison Blanche, les dirigeants ont salué ensemble la signature du nouvel accord commercial qui lie leurs deux pays, ainsi que le Canada. 

Le président du Mexique Andrés Manuel López Obrador et le président américain Donald Trump prennent la parole à la Maison Blanche le 8 juillet 2020, à Washington.
Le président du Mexique Andrés Manuel López Obrador et le président américain Donald Trump prennent la parole à la Maison Blanche le 8 juillet 2020, à Washington. (POOL / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

L’accueil dans la roseraie de la Maison Blanche est chaleureux. Pour son premier déplacement à l’étranger depuis son arrivée au pouvoir, il y a 18 mois, le président mexicain Andrés Manuel López Obrador a choisi Washington. Oubliées les déclarations outrancières du candidat Trump qui affirmait en 2016 : "Les Mexicains sont des trafiquants de drogues, des criminels, des violeurs. Quelques-uns sont des gens bien." Et toujours pendant la campagne : "On va construire le mur. Et au fait, c’est le Mexique qui va payer."

Mercredi soir à la Maison Blanche, Trump n’était qu’amabilités, vantant cet accord commercial USMCA entre Canada, Mexique et États-Unis, qui a remplacé "l’horrible Aléna", vantant aussi les qualités de la communauté mexicaine. "36 millions de citoyens mexicains vivent aux États-Unis, ils travaillent très dur, ce sont de grands hommes et femmes d’affaires. Ils détiennent une grosse part de nos petits commerces, avec beaucoup de succès."

(Les Mexicains) sont comme vous, monsieur le président : de bons négociateurs et très bons en affaires.Donald Trumplors de sa rencontre avec le président Mexicain

Les deux hommes se félicitent aussi de la coopération entre les deux pays pour freiner le trafic en tous genres à la frontière. Quant au mur voulu par Donald Trump, et dont le président américain jure qu’il a arrêté le Covid, il n’a pour l'instant été construit que sur 322 kilomètres sur une frontière qui fait plus de 3 000 kilomètres. La visite du président mexicain intervient en pleine épidémie de coronavirus, alors que les deux pays voisins sont particulièrement touchés.

Le président mexicain à la Maison blanche : écoutez le reportage de Grégory Philipps
--'--
--'--