Cet article date de plus de deux ans.

États-Unis : Donald Trump condamne publiquement le suprémacisme blanc

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
États-Unis : Donald Trump condamne publiquement le suprémacisme blanc
france 3
Article rédigé par
France Télévisions

Après les deux tueries survenues en moins de 24 heures aux États-Unis, Donald Trump s'est officiellement exprimé. En direct de Washington, la journaliste Maryse Burgot revient sur les déclarations du président américain.

Après les fusillades américaines d'El Paso, au Texas, et de Dayton, dans l'Ohio, Donald Trump a condamné le suprémacisme blanc, mis en cause dans la tuerie d'El Paso. "C'est vraiment la première fois que Donald Trump condamne ouvertement et clairement le suprémacisme blanc. Il faut se souvenir de la fameuse manifestation néonazie de Charlottesville, c'était en août 2017, une contre-manifestante avait été tuée. Donald Trump à l'époque n'avait pas clairement dénoncé cette violence. Il avait même semblé d'une certaine manière mettre tout le monde dans le même panier, les suprémacistes blancs comme les opposants. Il avait expliqué qu'il y avait des gens bien, d'un côté comme de l'autre", rappelle la journaliste Maryse Burgot, en direct de Washington, aux États-Unis.

Des condamnations qui ne semblent pas sincères pour les démocrates

Aujourd'hui, Donald Trump semble bien avoir changé de positionnement. Un revirement que le camp démocrate met en doute. "Il faut tout de même ajouter que beaucoup de ses opposants, notamment les démocrates qui rêvent de l'affronter lors de la présidentielle de 2020, pensent qu'il n'est pas sincère", conclut Maryse Burgot. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Donald Trump

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.