Etats-Unis : Donald Trump a choisi comme ministre de la Justice un pourfendeur de l'immigration illégale

Le patron de l'agence de renseignements CIA ainsi que le conseiller à la sécurité nationale ont également été désignés par le président des Etats-Unis élu.

Le sénateur Jeff Sessions lors d\'une conférence à Washington (Etats-Unis), le 10 juin 2016.
Le sénateur Jeff Sessions lors d'une conférence à Washington (Etats-Unis), le 10 juin 2016. (MOLLY RILEY / AFP)

La future équipe aux commandes des Etats-Unis se dessine. Le président Donald Trump a décidé de confier le ministère de la Justice au sénateur Jeff Sessions, selon un communiqué publié par l'équipe de transition, vendredi 18 novembre. Agé de 69 ans, il est très remonté contre l'immigration illégale, l'un des principaux thèmes de campagne de Donald Trump. Ce dernier a promis d'expulser les 11 millions de clandestins qui se trouveraient aux Etats-Unis.

Natif du sud des Etats-Unis, Jeff Sessions a représenté l'Alabama au Sénat à partir de 1997 et s'y est illustré durant les présidences de George W. Bush et Barack Obama, en s'opposant à plusieurs projets de régularisation de sans-papiers. Il a provoqué une controverse pour des propos racistes tenus il y a plusieurs décennies.

Par ailleurs, la CIA va être pilotée par Mike Pompeo, 52 ans, qui représente le Kansas à la Chambre des représentants. Il a fait partie de la commission d'enquête du Congrès américain, dominé par les républicains, sur l'attaque de la mission américaine à Benghazi en 2012, au cours de laquelle quatre Américains ont été tués dont l'ambassadeur Chris Stevens. Dans son rapport de 800 pages, cette commission avait accusé l'ex-candidate démocrate à la présidentielle Hillary Clinton, alors secrétaire d'Etat, d'avoir minimisé la menace jihadiste en Libye. Enfin, le poste de conseiller à la sécurité nationale va revenir au général à la retraite Michael Flynn, 58 ans. Il avait dirigé le service des renseignements militaires (Defense Intelligence Agency) entre 2012 et 2014.