États-Unis : des migrants à l'assaut de la frontière, violemment repoussés

À la frontière entre les États-Unis et le Mexique, la tension est encore montée d'un cran. Quelque 500 migrants ont tenté d'entrer de force, ils ont été violemment repoussés.

France 2

Une ruée vers la frontière avec les États-Unis qui n'est qu'à quelques centaines de mètres. Mais avant, il faut franchir de nombreuses barrières. Chacun cherche une brèche dans l'espoir de réussir enfin. Beaucoup d'hommes bien sûr parmi ces migrants, mais aussi des familles venues surtout de pays d'Amérique centrale. Très vite, le face à face est violent, et va durer longtemps. La police mexicaine tente d'arrêter les migrants qui veulent franchir cette frontière.

Tirer sur quiconque réussira à passer

La surveillance est constante, et lorsque les groupes approchent de trop près la frontière, la police tire des gaz lacrymogènes. Eux font demi-tour, leur tentative a été un échec. Les migrants attendent ici depuis déjà une semaine dans la ville de Tijuana, au nord-ouest du Mexique. Ils sont environ 5 000 à s'entasser dans des tentes, et dénoncent la brutalité des forces de l'ordre. De l'autre côté de la frontière se trouvent les États-Unis. 9 000 militaires américains ont été déployés, et le président Trump a donné des consignes très claires : tirer sur quiconque réussira à passer.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des migrants en provenance d\'Amérique centrale tentent de passer la frontière, le 25 novembre 2018, entre Tijuana (Mexique) et San Diego (Etats-Unis).
Des migrants en provenance d'Amérique centrale tentent de passer la frontière, le 25 novembre 2018, entre Tijuana (Mexique) et San Diego (Etats-Unis). (GUILLERMO ARIAS / AFP)