États-Unis : des élus complotistes intègrent le Congrès

Marjorie Taylor Greene et Lauren Boebert vont toutes les deux intégrer le Congrès américain. Leur point commun ? Elles sont adeptes des théories complotistes de QAnon, un mouvement qui prend de l’ampleur aux États-Unis.

FRANCEINFO

La pensée complotiste s’invite au Congrès américain. Marjorie Taylor Greene, élue en Géorgie, et Lauren Boebert, victorieuse dans le Colorado, sont connues pour promouvoir les pensées du mouvement QAnon. La journaliste Siegrid de Misouard explique que c’est un mouvement complotiste qui a pris une place importante aux États-Unis. Né en 2017, il est considéré comme une "menace terroriste potentielle" par le FBI.

Des théories qui se propagent de plus en plus

Ces théories complotistes impliquent de graves accusations. Siegrid de Misouard rappelle que QAnon laisse entendre que "le monde serait dirigé par des démocrates, des intellectuels ou encore des célébrités hollywoodiennes engagés dans un vaste réseau de trafic d’enfants pédophile sataniste que seul Donald Trump, leur héros, peut démanteler". Les vidéos en lien avec ces idées seraient visionnées des millions de fois et 450 000 membres de cette organisation seraient présents en Europe.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le nouveau Congrès américain fait sa rentrée, jeudi 3 janvier 2019 à Washington.
Le nouveau Congrès américain fait sa rentrée, jeudi 3 janvier 2019 à Washington. (ERIC BARADAT / AFP)