Etats-Unis/Chine : la guerre des mots

Retour sur les échanges d'amabilités entre la Chine et les États-Unis des dernières semaines concernant divers sujets, du coronavirus à la guerre commerciale.

"Vous ne les entendez pas parler de Covid, Covid, pour être précis. Covid-19, ce nom souligne de plus en plus la Chine, au lieu de l'appeler virus chinois", lançait Donald Trump devant une foule en délire. Les dirigeants chinois répondaient avec mesure. "Cette épreuve sanitaire est un miroir qui reflète la complexité de ce monde où nous vivons, avec d'un côté la solidarité, la coopération entre la Chine, la France et l'Europe, mais aussi de l'autre côté, l'unilatéralisme, l'intimidation, ce qui est plus effroyable que le virus, c'est le virus politique qui génère la haine et la confrontation", répondait Wang Yi, ministre des Affaires étrangères, lors d'une conférence à Paris.

Pas de guerre commerciale

"Je pense que les droits de douane sont bons pour nous, faire entrer des dizaines de milliards de dollars. Qu'ils passent à la caisse. Comme vous le savez, ils manipulent leur devise. Je pense que ces droits de douane sont une excellente chose", attaquait encore Donald Trump. Réponse non moins mesurée du clan chinois. "Les faits ont prouvé que les droits de douane ne devaient pas être utilisés comme une arme. C'est mauvais pour tout le monde et il n'est dans l'intérêt de personne de mener une guerre commerciale", rétorquait Hua Chunying, une porte-parole du parti.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président chinois Xi Jinping et le président américain Donald Trump.
Le président chinois Xi Jinping et le président américain Donald Trump. (DAN KITWOOD / AFP)