États-Unis : à Washington, les antiracistes sont venus en nombre face aux suprémacistes

En marge d'une manifestation de suprémacistes blancs, 300 militants antiracistes se sont rassemblés à Washington (États-Unis), dimanche 12 août.

FRANCEINFO

Ils sont venus à Washington (États-Unis) pour s'opposer aux néonazis et suprémacistes blancs. Dimanche 12 août, un rassemblement a été autorisé : une vingtaine de manifestants d'extrême droite, accueillis par 300 militants antiracistes. "Le racisme et le fascisme ne sont pas acceptables, cela n'est pas patriotique et je les rejette absolument", explique une militante sur place.

"Combattre la haine"

Conformément au premier amendement de la constitution américaine, le rassemblement suprémaciste a été autorisé, mais restreint à une durée de 2 heures. Pour 400 manifestants attendus, seule une vingtaine étaient finalement présents. Les opposants, eux, étaient nombreux pour protester contre ce rassemblement. "J'avais besoin d'être là pour combattre la haine, combattre la suprématie blanche, cette force qui nous renvoie à une période très sombre", affirme l'un d'entre eux. Une autre manifestante soutient enfin : "Nous sommes là pour dire que les vies noires et brunes sont aussi importantes ici, aux États-Unis"



Les antiracistes défilent à Washington. 
Les antiracistes défilent à Washington.  (FRANCEINFO)