En meeting en Pennsylvanie, Donald Trump appelle les Américains à "se faire justice dans les urnes le 8 novembre"

En meeting en Pennsylvanie, à la veille de l'éction présidentielle américaine, Donald Trump a une nouvelle fois accusé Hillary Clinton d'être "protégée par un système corrompu".

Donald Trump, en meeting en Pensylvanie le 6 novembre 2016, à la veille de l\'éléction présidentielle américaine.
Donald Trump, en meeting en Pensylvanie le 6 novembre 2016, à la veille de l'éléction présidentielle américaine. (MANDEL NGAN / AFP)

Alors que le FBI a réaffirmé dimanche 6 novembre que la candidate démocrate Hillary Clinton ne devait pas être poursuivie pour avoir utilisé sa messagerie privée alors qu'elle était secrétaire d'Etat, son rival républicain Donald Trump l'a de nouveau accusée, lors d'un meeting en Pennsylvanie, d'être "la personne la plus corrompue qui ait jamais cherché à occuper le bureau de la présidence des États-Unis", a constaté l'envoyé spécial de franceinfo Benjamin Illy.

"Protégée par un système corrompu"

"Les investigations sur les crimes [d'Hillary Clinton] vont se poursuivre très longtemps", a martelé Donald Trump devant une foule enthousiaste de supporters réunis à Moon, dans la banlieue de Pittsburgh. Pour le candidat républicain, il est "impossible de vérifier 650 000 e-mails en huit jours", ce qui est la preuve, selon lui, qu'Hillary Clinton "est protégée par un système corrompu."

"Hillary Clinton est coupable, elle le sait, le FBI le sait, le peuple le sait. Et maintenant il appartient au peuple américain de se faire justice dans les urnes le 8 novembre. Ce sera une journée formidable qu'on appellera Brexit + + +, vous voyez ce que je veux dire", a lancé Donald Trump.

En campagne dans le New Hampshire, la candidate démocrate n'a quant à elle pas commenté l'annonce du FBI.