Donald Trump : une taupe à la Maison Blanche

Un haut membre de l'administration américaine a publié une tribune anonyme dans le "New York Times" jeudi 6 septembre, fustigeant le président. Donald Trump a lancé une véritable chasse à la taupe dans ses rangs.

Voir la vidéo

Qui est l'auteur de la charge du New York Times contre Donald Trump ? Qui est la taupe au sein du pouvoir ? Cette question est, jeudi 6 septembre, la question posée dans chaque couloir et chaque administration du pouvoir. Dans ce texte, un personnage qui se présente comme un haut dirigeant du gouvernement, décrit Donald Trump comme "impétueux", "amoral", "mesquin", "inefficace". L'auteur explique que des dizaines de hauts responsables comme lui oeuvrent au quotidien pour limiter les dégâts et contrecarrer les décisions du 45e président des États-Unis.

La suspicion n'épargne personne

La suspicion n'épargne personne. À cause d'un mot employé dans le texte , "lodestar", qui signifie "étoile polaire" ou "guide" en français, les regards se sont même tournés vers le vice-président Mike Pence, adepte de cette expression par le passé, qui a dû démentir. Les journaux listent les noms d'autres membres possibles de cette cinquième colonne, comme John Kelly le chef de cabinet ou encore le général James Mattis, ministre de la Défense. Tous ont dû démentir, mais leur rang montre que la panique et la résistance se situent au sommet de l'État. "Donald Trump a survécu à beaucoup d'autres polémiques et cette affaire conforte la base de ses électeurs qui crient au complot de Washington et des médias", conclut Loïc de La Mornais sur place.

Le JT
Les autres sujets du JT
Donald Trump à la Maison Blanche, à Washington (Etats-Unis), le 5 septembre 2018.
Donald Trump à la Maison Blanche, à Washington (Etats-Unis), le 5 septembre 2018. (NICHOLAS KAMM / AFP)